top of page
make space for my body.png

MAKE A SPACE FOR MY BODY

Duo show d'Esther Ferrer & Brandon Gercara

Commissariat de Julie Crenn

Transpalette, Antre Peaux de Bourges

23/06/23 - 17/09/23

L’exposition dialogue MAKE A SPACE FOR MY BODY allie les oeuvres d’Esther Ferrer (née en 1937 à San Sebastian, Espagne – vit et travaille à Paris) et Brandon Gercara (né.e en 1996, vit et travaille à Saint Benoît, La Réunion). Les deux artistes appartiennent à des générations et des réalités différentes. Ielles partagent le refus du “spectacle de nos exclusions” (Virginie Despentes). De corps relégués aux fossés des normes parce qu’ils sont pensés comme étant différents par les tenant.es de ce carcan occidental, hétéropatriarcal et néolibéral. Esther Ferrer et Brandon Gercara manifestent leur refus avec radicalité, ferveur et engagement. Ielles ont fait de leurs existences respectives des lieux politiques où les corps s’avancent, déclament, réclament, crient, dansent, chantent, dénoncent, hurlent, miment, dévisagent. Des corps qui se déplacent, nous déplacent et déplacent ces normes, ces assignations et ces oppressions qui nous tuent.

Un refus qui se concrétise par la mise en jeu du corps : par la performance, la photographie, la parole, la création d’actions collectives.

A l’intérieur de leurs démarches respectives, les deux artistes exposent leurs corps situés : Esther Ferrer est une femme, âgée (elle tient à présenter son corps à travers le temps pour en finir avec les problématiques agistes, par exemple), une résistante qui a quitté l’Espagne franquiste pour dénoncer toutes les formes de dominations (fascistes, machistes, racistes etc.). Son œuvre est marquée par une sobriété radicale, un refus du spectacle, un humour redoutable et une bonne dose d’autodérision politique. Brandon Gercara est un.e artiste chercheur.euse non binaire et zoreol.e. Un.e artiste en lutte contre les discriminations, les assignations et les violences qui en résultent inévitablement. Ielle affirme une identité fluide débarrassée de la binarité qui entretient les schémas de domination et de violence. Brandon Gercara est un.e artiviste, un.e artiste qui installe l’activisme et le militantisme kwir au sein de toutes ses actions : performances, marches collectives, chansons, collaborations artistiques etc. Il s’approprie ainsi toutes les stratégies plastiques et médiatiques pour infuser ses messages de dénonciation de situations oppressantes, ainsi que ses messages prônant une émancipation individuelle et collective.

C’est donc sur le terrain de la liberté et de l’émancipation que les artistes se rejoignent politiquement et artistiquement.

bottom of page