Playback de la pensée Kwir, 2022

Vidéo HD, 7min

Scénarisée, chorégraphiée et pensée comme un show drag, Le playback de la pensée kwir (1) est une œuvre protéiforme : une performance filmée, un décor, un discours et un acte militant. Elle aborde le vécu traumatique de la communauté LGBTQIA+ réunionnaise par la création d’un univers onirique.
Dans la vidéo, Brandon Gercara arpente en drag les reliefs du volcan du Piton de la Fournaise, et interprète en playback un récit fictionnel écrit à l'occasion de la première marche des visibilités à la Réunion (2021), organisée par l’artiste à l’initiative de l’association activiste Requeer. Empruntant à l'esthétique camp (2) , Brandon Gercara traite des questions de la créolité et de l’identité queer dans le contexte postcolonial de La Réunion. Iel poursuit ainsi le combat intersectionnel qu'iel mène quotidiennement sur l'île, pour une juste représentation des diversités kwir et l’apparition d'espaces émancipateurs. 

Work Method 

Œuvre financée par le FRAC RÉUNION et LERKA RÉUNION.

_______

(1) Kwir désigne la communauté LGBTQIA+ réunionnaise.
(2) « le camp est une façon de voir le monde autant qu’une manière d’être. Ses caractéristiques sont l’humour, la générosité, l’exagération, l’artificialité, la théâtralité, quelquefois l’excentricité », Andrew Bolton cité dans « Le camp, c’est quoi ? », Le Monde, 20 juillet 2019.

 
 
cité des arts_-2.jpg

cité des arts_-2.jpg

cité des arts_-3.jpg

cité des arts_-3.jpg

cité des arts_-11.jpg

cité des arts_-11.jpg

cité des arts_-13.jpg

cité des arts_-13.jpg

IMG_2776_edited.jpg

IMG_2776_edited.jpg

 

"Playback de la pensée Kwir", installation, 2022

« Playback de la pensée kwir » est l’occasion de traiter le discours militant comme la performance d’une pop star et d’en faire une proposition plastique. Un discours, une lutte kwir* qui s’incarne à travers la fabrication d’un personnage drag et de son décor. C’est dans un univers onirique, près du volcan en éruption, que l’on retrouve des chaussures à strass et une estrade à paillettes hybridés à de la lave séchée, une voix préenregistré qui se mêle aux sons des éléments qui se trouvent sur Piton de La Fournaise. Le volcan symbole de la création - là où la terre est produite - devient la métaphore d’une pensée qui émerge à partir du territoire réunionnais.

Strass et paillettes, perruque et rouge à lèvre, c’est à la lumière d’un show drag que Brandon Gercara réactive son propre discours prononcé sur l’estrade de la première marche des visibilités LGBTQIA+ de La Réunion : un texte qui dénonce les dynamiques de dominations que subissent les personnes LGBT+ réunionnaise.


Scénographier un discours comme on scénographie le concert d’une chanteuse pop : Cette production est la possibilité de ré-imaginer les traces que l’on garde d’un discours, repenser les documents vidéo de conférences, et d’en proposer une forme plastique et moins straight. 

Le bruit des hélicoptères brouille/censure le discours pour rappeler la surveillance constante de notre monde. Une intervention sonore autoritaire qui nous rappelle l’absurde besoin de contrôle sur le vivant. Pensée comme une fiction aux éléments chimères et hybrides, cette œuvre questionne un imaginaire collectif traumatisé, celui des personnes LGBTQIA+.

*Communauté LGBTQIA+ réunionaise.

_______

“Playback of kwir (queer) thought, installation, fictional performance, 2022”

'Playback of kwir thought' is an opportunity to treat the militant discourse as a pop star performance and to turn it into a plastic and visual proposition. Kwir* discourses or struggles are here embodied by the creation of a drag character and its set. The set suggests a dreamlike universe, close to the erupting volcano or Reunion Island, where we find rhinestone shoes and a glittery stage hybridized with dried lava, a pre-recorded voice that mixes with the sounds of the elements on the Piton de La Fournaise. The volcano, symbol of creation - where the earth is produced - becomes the metaphor of a thought that emerges from the territory of Reunion Island.

 With strass and glitters, wig and lipstick, it is in the light of a drag show that Brandon Gercara reactivate their own speech delivered on the stage of the first LGBTQIA+ visibility march in Reunion Island: a speech denouncing the dynamics of domination that LGBTQIA+ people in Reunion Island are subjected to. The sound of helicopters blurs and/or censors the discourse to remind us of the constant surveillance of our world. An authoritarian sound intervention reminds us of the absurd need for control over the living. Conceived as a fiction with chimerical and hybrid elements, this work questions a traumatized collective imaginary, the one of LGBTQIA+ people in a postcolonial world. This production is the possibility to re-imagine the traces we keep of a speech, to rethink the video documents of conferences, and to propose a less conventional plastic form of it.

*Kwir is a word from Reunionese Creole that allows queer issues to be anchored in the specific territory that is Reunion Island. It commonly refers to the LGBTQIA+ community in Reunion Island.

Images : Ugo Woatzi

Traduction Camille Chaumont